mardi 17 mars 2015

Les fabricants d'armes




La guerre, objet de paix ou de désordre ???

Mise à jour: 05/05/2018

Préambule


Alix TENROC : « Nous voici aujourd’hui en France sur le salon international d’Eurosatory, salon qui traite de la défense terrestre et aéroterrestre. Plus de 53.000 visiteurs attendus, 53 pays exposants, 1432 exposants, 130 pays représentés, 152 délégations officielles »







Alix TENROC : « Le marché de l’armement se porte bien … A partir de 4 reportages, nous allons abordé le sujet de la Guerre, est ce un objet de paix ou de désordre ? »


La guerre, objet de paix ou de désordre ???
1ère partie : Les fabricants

    

    








Alix TENROC : « Avant de parler de guerre,  tous les pays sécurisent leurs territoires de toutes agressions extérieures... L’expression la plus connue et la plus ancienne résume cet état de fait et est en latin : « Si vis pacem, para bellum » qui se traduit « Qui veut la paix prépare la guerre »




Alix TENROC : « En 2018 voici les cinq plus gros exportateurs dans le monde:
 les USA (1er), 
la Russie (2ème), 
la France (3ème) 
la Chine(4ème
et l’Allemagne (5ème)
Vous pouvez retrouver le rapport sur l'état du commerce mondial des armes publié en mars 2018, sur le site du SIPRI (Institut Internationale de Recherche sur la Paix de Stockholm)
>>> Lien en cliquant ici <<<


Alix TENROC : « Nous voyons ici le NH 90, hélicoptère de transport militaire ainsi que le Tigre qui montrent l’implication de plusieurs pays dans le programme de construction d’engins militaires. En effet, il regroupe plusieurs pays européens comme la France, l’Allemagne, les Pays Bas, l’Italie, le Portugal et la Belgique dans sa construction. Pour le NH 90, plus de 510 ont été commandés. 190 livrés. »






Alix TENROC : « Entre 2013 et 2018, le volume des exportations a augmenté de 10% par rapport à la période 2008-2012.  »






Alix TENROC : « Dans le détail par pays voici le nombre de salariés en 2013 :
USA = 1 370 000 salariés, Angleterre = 131 000 salariés, Italie = 67 000 salariés, France = 131 000 salariés, Russie  = 150 000 salariés »









Alix TENROC : « Eisenhower, général 5 étoiles de l’Armée Américaine et 34 ème président des Etats Unis avait mis en garde en 1961 du risque de monter du complexe militaro industriel américain avec à cette époque plus de 3,5 millions de salariés et de son influence totale, économique, politique et même spirituelle sur ses implications graves sur la vie des américains. »






Alix TENROC : « Le risque d’enchainements de conflits est un business rentable pour les marchands d’armes ainsi que pour les pays qui en vendent.  La Russie fournit en premier lieu l'Inde. Les Etats Unis ont la clientèle la plus diversifié. Quant à la Chine, ses 3 principaux clients sont le Pakistan, le Bangladesh et la Birmanie et commerce avec 18 pays africains.»






Alix TENROC : « Il est intéressant de voir que ceux qui construisent ne sont pas ceux qui s’équipent hormis les USA qui ont été leur premier acheteur pour garantir leur leadership militaire à travers le monde pendant de nombreuses années. »






Alix TENROC : « On a pu voir ces dernières années le revirement des fabricants sur les engins de protection contre les bombes improvisées sur le bord des routes (IED) ou contre les tirs de fusils mitrailleurs plus connus sous le nom de MRAP : Mine Resistant Ambush Protect (lien en cliquant ici).






Alix TENROC : « Voici par exemple le Dingo 2 (lien en cliquant ici) dans cette configuration »






Alix TENROC : « ou encore ce camion AVSHS de fabrication allemande livré aux Forces Canadiennes (lien en cliquant ici)






Alix TENROC : « ou ici le MRAP de Force Protection, entreprise américaine. Ce genre d’engins a permis un taux de survie pour les soldats conséquent :"90% des blessés survivent (contre 50% lors de la guerre du Vietnam et un tiers lors de la Seconde Guerre mondiale)". »







Alix TENROC : « Cependant une question se pose quand on voit les 28.000 MRAP américains qui ont été déployés en Afghanistan et en Irak. En effet, la fabrication mais aussi le coût d’entretien estimé à 15.000 dollars par unité par an font que ces véhicules sont excessivement chers… (Lien sur : quel avenir pour les MRAP






Alix TENROC : « Face à la crise mondiale qui perdure, les USA vont baisser leurs dépenses militaires intérieures dans les années à venir et les pays asiatiques augmenter les leurs dépassant même les USA en terme de valeur. Les américains vont se retrouver en négociations encore plus offensives du fait de la diminution de leur production intérieur pour les années à venir. »






Alix TENROC : « Depuis 2008, c'est l'Inde qui achète le plus d'équipements militaires dans le monde. Cependant, l'Arabie Saoudite, du fait d'une guerre qu'elle mène au Yémen, a augmenté considérablement ces achats entre 2014 et 2018: 225% d'augmentation par rapport à la période 2008-2013. De même, l'Egypte aussi a augmenté de + de 215%...»






Alix TENROC : « Les livraisons d'armes entre 2013 et 2017 au plus que doublées au Moyen Orient, en raison de nombreux conflits, en Irak, en Syrie et au Yémen pour ne citer que les plus importants. »






Alix TENROC : « Le début de la décennie avait été rentable, avec 60 % d'augmentation du chiffre d'affaires entre 2002 et 2009. Comme vous le voyez le marché de l’armement est en plein essor mais aussi en compétition comme des entreprises commerciales vendant des biens de consommation. »






Alix TENROC : « L'ancien gouvernement américain (Période Obama) est en train de faire une baisse sur 10 ans de 500 milliards de dollars pour freiner cet entretien perpétuel de son équipement. Pour exemple, l’armée de terre américaine et leurs "Marines" ont un stock d’environ 6.000 chars M1 ABrams dont seulement un tiers est nécessaire à l’armée» Source : Challenges N°335 - 07/03/13




Alix TENROC : « Si il ne ferme pas l’usine produisant ces chars, que seul les USA achètent, selon un général, « nous allons devoir acheter 70 chars supplémentaires par an, soit, sur 4 ans, 280 chars dont nous n’avons pas besoin…. » (Source : Challenges N°335 - 07/03/13)






Alix TENROC : « comme ses mesures d’économies d’échelles, pour exemple: L’armée américaine compte 963 généraux et amiraux, une centaine de plus qu’avant le 11/09/01. Chaque général est assisté par une équipe coutant plus de 1 million de dollars….. (Source : Challenges N°335 - 07/03/13) »





Alix TENROC : « Actuellement, les USA se retrouvent être un monstre aux pieds d’argile : le chasseur F 22 fait travailler 1.300 sous traitants et 100.000 salariés dans 45 états de l’union.






Alix TENROC : « Cependant la différence entre fabriquer, vendre et utiliser ces armes est majeure, et nous allons le voir dans cette 2ème partie de cette enquête »


    




Aucun commentaire:

Publier un commentaire